OrientationUniversités

Covid-19 : les universités confrontées au risque… de décrochage

La limitation de la fréquentation des sites en zone d’alerte renforcée ou maximale risque de fragiliser les élèves de première année.

Face à l’épidémie de Covid-19, certaines universités et grandes écoles annulent des cours en présentiel et organisent les cours à distance. LP/Delphine Goldsztejn

Par Christel Brigaudeau

A peine commencée, l'année universitaire va s'écrire en pointillé. Dans toutes les zones d'alerte renforcée et maximale, la fréquentation des sites universitaires va être limitée, à compter du 6 octobre, à 50% des capacités d'accueil, dans les amphis, les salles de TD, les bibliothèques ou encore les restos universitaires. En Ile-de-France, cette limitation a cours à Paris et dans sa petite couronne (Val-de-Marne, Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis). Dans les autres départements de la région, « les universités et grandes écoles ont décidé de se mettre au diapason de ces mesures », indiquait-on ce lundi au rectorat.

D'ores et déjà, ces deux dernières semaines, de très nombreuses formations avaient amorcé le passage aux cours à distance, le plus souvent en alternance avec des emplois du temps « en présentiel ». « La règle ne commande pas de diviser les promotions par deux, mais de limiter à 50% les capacités d'accueil : cela donne de la latitude pour moduler l'accueil, notamment des publics qui en ont le plus besoin », note Olivier Laboux, vice-président de la Conférence des présidents d'université.

« On risque d'avoir un sujet pour les cours de travaux dirigés, ne serait-ce que parce que toutes nos salles ne sont pas équipées en caméras ou en réseau, comme le sont les amphis, remarque de son côté François-Guy Trébulle, directeur de l'Ecole de droit de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. On est cependant moins pris au dépourvu qu'en mars, et les élèves aussi. »

La licence requiert une bonne dose de maturité et de capacité de travail


Reste que les six mois d'interruption de cours en présentiel qu'ont vécu les lycéens entre mars et septembre risquent d'avoir nettement fragilisé une partie d'entre eux. Jusqu'à rendre infranchissable la marche de l'enseignement supérieur, qui requiert une bonne dose de maturité et de capacité de travail en autonomie ? « Je n'arrive pas à retrouver le rythme que j'avais au lycée avant la crise, le confinement a été une grosse rupture », admet, lucide, Bozhidar, 18 ans, en première année de médecine.

Max, lui aussi en études de santé, ne s'attendait pas à tant de solitude en débarquant des Alpes-de-Haute-Provence pour suivre ses études à Paris en septembre. Alors que l'intégralité de ses cours se passe en ligne, le voilà qui cherchait ces derniers jours à la bibliothèque l'atmosphère adéquate pour « se motiver » à bûcher les maths et la physique. Las, l'accès sera désormais filtré en fonction des numéros de carte des étudiants : les pairs un jour, les impairs le lendemain. Encore une soupape de socialisation qui saute.

Selon un sondage Ipsos réalisé pour la fédération étudiante Fage, 84% des étudiants estimaient au début de l'été avoir décroché de leurs études pendant la fermeture des sites d'enseignement. « C'est la raison pour laquelle il est très important de maintenir un lien physique, même à mi-temps », prévient Paul Mayaux, le porte-parole de la Fage.

Retour au dossier Universités
Universités : Covid-19 : les universités confrontées au risque… de décrochage
Imprimer

Commentaires / Réactions

Universités : consultez aussi...

Covid-19 : les nouvelles mesures annoncées concernant les jeunes

Covid-19 : les nouvelles mesures annoncées concernant les jeunes

"C'est dur d'avoir 20 ans en 2020". Mercredi 14 octobre 2020 : suite à l'interview télévisé d'Emmanuel Macron (sur TF1 et France 2) voici les mesures à retenir concernant les étudiants.

Bibliothèques Universitaires et Covid-19 : la galère des étudiants pour réviser

Bibliothèques Universitaires et Covid-19 : la galère des étudiants pour réviser

Le travail en bibliothèque universitaire est une des nombreuses victimes collatérales de la crise sanitaire. Beaucoup de “BU” ont en effet durci leurs conditions d’accès, quand elles n’ont pas tout simplement fermé leurs portes.

Covid-19 : les universités et grandes écoles limitées à 50% de leurs capacités en zones d'alerte renforcée et maximale

Covid-19 : les universités et grandes écoles limitées à 50% de leurs capacités en zones d'alerte renforcée et maximale

Suite à l'évolution récente de l'épidémie, le gouvernement instaure de nouvelles règles pour les zones d'alerte renforcée et maximale comme à Paris, Lille, Rouen, Marseille

Covid-19. Cours en prétentiel ou à distance : une rentrée hybride

Covid-19. Cours en prétentiel ou à distance : une rentrée hybride

Sur fond de fermetures soudaines de certains campus, l'enseignement à distance est devenu le sujet n° 1 de l'enseignement supérieur. Pour longtemps ?

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

Crise du coronavirus et rentrée 2020 : les étudiants du supérieur sont priés de respecter les gestes barrières... mais les conditions de travail le permettent-ils en présentiel ?

Prep'Avenir : un nouveau diplôme universitaire pour trouver sa voie

Prep'Avenir : un nouveau diplôme universitaire pour trouver sa voie

« Mon objectif, c’est de sortir en sachant ce que je veux faire » TOM, a intégré le nouveau diplôme universitaire lancé à Evry-Courcouronnes. Il s’adresse aux bacheliers un peu perdus dans leur orientation.

Ecoles à la Une

Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...
Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.